14-Histoire comparée du judaïsme, du christianisme et de l’islam. 2ème année

II. Epoque contemporaine

Image22

Dans les années 1980 l’Education nationale s’inquiétait de l’ignorance croissante des jeunes maîtres dans le domaine religieux. Le programme voltairien « Ecrasons l’infâme » semblait en voie de réalisation dans des sociétés où la foi apparaissait cantonnée à un usage privé et à un cérémonial festif (Noël, mariage) dépouillé de toute sacralité. Depuis, la visibilité accrue de l’islam a rappelé que les incrédules restaient minoritaires sur la planète et que l’économie et la politique n’étaient pas les seules raisons qui poussaient nos semblables à l’action.

Dans un contexte où le « fait religieux » défraie la chronique, les spécialistes s’écharpent afin de savoir si la montée des violences doit être attribuée à la « radicalisation » d’un message pacifique ou bien si l’affirmation de la Foi n’est que l’habillage de revendications identitaires ou économiques. Sans vouloir trancher, on gardera à l’esprit que le mot « religion » recouvre des significations diverses (« relier », « [se] recueillir », « relire ») largement conditionnées pas le contexte occidental où il a vu le jour et où la laïcité a été indissociable à la fois d’un environnement chrétien et d’une rupture (souvent violente) avec ce dernier.

Yves SANTAMARIA
Maître de conférences

Cours de 12 séances / 60€                COMPLET
Mardi 18h30 / 20h00
AM2BUI
LA BUISSIERE, Salle de réunion
Place de la Mairie
02 oct. / 16 oct. / 13 nov. / 27 nov. / 11 déc. / 08 jan.
22 jan. / 05 fév. / 05 mars / 19 mars / 02 avr. / 30 avr.

 

 

 
 

Implantation

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 09/06/2018